La Danse Tournante est issue du soufisme

5 fondamentaux pour comprendre l'origine de cette danse

Les 5 fondamentaux de l'origine de la Danse Tournante

1) le Soufisme est un des premiers fondamentaux

C’est une voie spirituelle très ancienne, dite voie ésoérique de l’Islam.

Il s’est révélé au monde au moment de l’avènement  de l’Islam au moment de la révélation du prophète Mohammed.

Il est constitué  d’hommes à la quête spirituelle incessante vers Dieu qui  suivent la voie du coeur ou voie du milieu, et sont continuellement dans le service.

De très nombreuses confréries ont été créées et organisées à travers la lignée des maîtres.

Le maître est celui qui précède et initie, et symbolise  notre maître intérieur, dit chez les soufis le Bien-Aîmé. Cette notion nourrit beaucoup mon approche dans mon accompagnement. 

A lire : “le Soufisme coeur de l’Islam” de Cheik Khaled Bentounès et Christian Delorme.

2) La place de Rûmî

Au 13e siècle, Rûmî fût le fondateur de l’ordre des Mevlevi à Konya en Turquie. 

C’est une des plus grands mystiques de l’islam qui a révolutionné le soufisme :

“Quel feu, quelle flamme il apportera au monde!”,  s’était écrié le poète Farad-Ad-Dîn.

Afin de parvenir à une union encore plus proche avec le divin, il institue la danse du Sâmâ au coeur des pratiques soufis.

Sa rencontre avec le derviche errant Sham’s de Tabtritz fût pour lui la révélation et  le maître qu’il attendait  depuis longtemps afin de parfaire son enseignement spirituel.

Un livre à vraiment découvrir si ce n’est déjà fait …: “Soufi mon amour” d’Elif Shafak.

origine de la Danse Tournante-Rûmî

3) La danse du Sâmâ

Origine de la danse tournante-le sâmâ

Sâmâ veut dire ECOUTER, dans le silence de son coeur.

.Le Sâmâ peut-être expliqué comme un  oratorio liturgique ou une chorégraphie dansée.

Il est souvent précédé de Dikhrs ou chants soufis qui préparent le danseur à  la danse.

Le Sâma est  pratique soufi ou  une cérémonie sacrée, pratiquée dans un lieu appelé Derga, dirigée par un maître. Des musiciens et chanteurs  accompagnent la cérémonie.

Les danseurs tournent  autour d’un ou plusieurs danseurs danseurs placés au centre. Le centre du cercle symbolise l’astre suprême ou soleil, le divin.

Si vous allez à Istanbul, vous pouvez assister à une grande cérémonie publique de Sâma dans le célèbre Hocapasa Kültur Merkesi. je vous le recommande.

4) Une danse cosmique

On la nomme aussi la danse cosmique car elle est reliée au mouvement de l’univers et des planètes qui tournent autour du soleil.

Tout dans l’univers tourne et en soi c’est un mouvement universel.

Rûmî disait :  “lorsque je danse je ne suis pas seul, je suis relié à la vie, à la terre, aux astres, et donc à l’univers.” Et toute sa poésie en est imprégnée de cette vision.

Le danseur a le regard à la fois tourné vers Soi et l’univers qui l’entoure.

Origine de la Danse Tournante-la danse cosmique

Le derviche tourneur

Le danseur tourne sur lui-même dans le sens cosmique.

C’est un mouvement centrifuge qui expanse.

Tous les soufis tournent à gauche. 

Le danseur a les deux bras grands ouverts comme une croix vivante.

La main gauche tournée vers le ciel reçoit les énergies célestes qui sont transmises à l’espace du coeur, puis redistribuées à la terre par l’intermédiaire de la main droite tournée vers la terre.

La Danse Tournante, une pépite de puissance !

En tant que danseuse, je n’ai trouvé la puissance de cet outil nul part ailleurs, même si d’autres traditions utilisent le tournoiement. C’est une danse de transe consciente qui met le danseur dans un état d'expansion de conscience. En tournant elle permet de faire l’expérience de l’énergie dans son corps, c’est un voyage au Coeur de Soi qui demande beaucoup de présence. Le danseur cherche l’équilibre précieux entre lâcher prise et tenue du corps. Cela demande d’avoir les pieds bien posés sur la terre ! Claire Giraud
Claire Giraud

Venez nous rejoindre