Bonjour

Je m'appelle Claire Giraud,
cela fait 40 ans que j'ai tourné mes premiers pas de danse...

...passion développée tout au long de ma vie professionnelle, en animant aujourd’hui des stages de Danse Tournante.

Premiers pas de danse

Mon parcours de danseuse a débuté par un long apprentissage de la danse classique, et j’ai ensuite surfé sur la vague du soin, où l’infirmière que j’étais virevoltait dans les couloirs interminables de l’hôpital. 

Alors que mon coeur commençait à tourner sérieusement en faisant du sur place.. j’ai renoué avec mes premiers amours, enseigné la danse dans la région Chambérienne.

Ma découverte de la danse derviche

Et c’est alors que LA DANSE DERVICHE s’est révélée à moi au cours de ma formation en danse thérapie avec Fabienne Courmont. Dès que je me suis mise à tourner, je me suis sentie transportée, une telle évidence pour moi ce tournoiement, une sensation de liberté immense. Cela réunissait toute ma quête de spiritualité depuis mon plus jeune âge. Et c’est en arrivant dans les hautes alpes le jour anniversaire de mes cinquante ans que j’ai vraiment compris que j’étais appelée par cette danse. Une évidence s’est imposée : je désirais transmettre ce qui me comblait d’extase.

A propos Claire Giraud danse de l'Être

A la découverte du monde soufi

A propos Claire Giraud, la danse derviche

Je suis partie en Turquie, une première fois accompagnée pour partir ensuite seule, à l’aventure avec mon sac à dos à la découverte du monde soufi. 

Istambul, Konya, rencontrer ces maîtres soufis n’a pas été une mince affaire et il m’a fallu beaucoup de détermination et de patience…

La providence m’a cependant souri en la personne de Nouzha, petite soeur marocaine, qui m’a partagé le fruit de sa longue quête “dervicheuse”. J’ai pu danser le Sâmâ avec les Mevlena Lovers que je remercie de m’avoir accueillie, moi l’occidentale et d’une autre culture qui soulevait bien des interrogations chez mes hôtes. C’est la veille de mon départ que j’ai su que je touchais à mon but en rencontrant YACUP BABA, un maître soufi. Il m’a donné mon nom soufi “ATTICE” et j’ai vraiment senti intérieurement la rencontre avec le “maître”.

A propos. Claire Giraud
A propos Claire Giraud, pratique du Sâmâ

La synthèse

De retour en France, j’ai fais la synthèse de tous mes acquis, écouté mon  intuition, et je complète mon apprentissage auprès de Rana Gorgani cette  danseuse iranienne.

 Je poursuis également mon travail de soins.  Je suis Praticienne en Médecine Symbolique® et  utilise  des baguettes coudées pour des soins individuels et des harmonisations de l’habitat.

Guidée par ma pratique, et enrichie par ma formation de thérapeute,  j’ai vraiment créé mon propre modèle d’apprentissage de cette danse, relayé par de nombreuses conférences afin de mettre en place des séminaires de danse tournante. 

C’est aujourd’hui ma  priorité de transmettre la danse Soufi qui m’apporte tant de joie et de guérison.  

J'aime la Vie!

A ce jour je me suis implantée près de Gap et la vie m’offre l’abondance à travers un lieu magnifique où je peux transmettre et accueillir les participants de mes stages.
Et pas que… les montagnes sont là qui m’appellent. Avec mon mari nous arpentons les cimes.

A propos Claire Giraud, mes passions

Dans mon jardin,  je fais tourner mes salades et utilise des baguettes pour le tracé mes allées.

A propos Claire Giraud mes passions

J’aime partager, et  rigoler. Je vous présente Gastine…