Stage « Laisse Tourner ton Coeur et améliore ta Vision » : un équilibre intérieur

Danse tournante et rééducation visuelle Bates

8 participants au coeur de la Vision dans une Unité de groupe rare! Depuis deux ans de partage de nos disciplines respectives, François et moi-même avons désiré créer un nouvel accompagnement de la pratique de la danse derviche.

Un nouveau regard sur le monde

La Danse Tournante s’enrichit de la méthode Bates,pratique naturelle et holistique de réducation des troubles de la vision. Cette approche apporte l’aisance et le confortpermettant de s’abandonner à la magie de cette danse, et même plus elle permet de résoudre les problèmes d’équilibre.

La méthode Bates s’enrichit de la danse tournante qui sollicite le regard d’une manière telle que tous les principes Bates s’y appliquent de façon optimale ; à condition que la danse tournante soit amenée de façon très lente et progressive. https://www.artdevoir-asso.fr/

Témoignage d’André : « Un stage de quatre jours partagé entre méthode Bates animée par François et danse tournante animée par Claire. Partagé ? Pas si sûr, tellement les deux se lient harmonieusement et participent d’une même ouverture de l’âme. Une véritable rencontre humaine dans un lieu magnifique. Merci de m’avoir ouvert cette voie vers mon bonheur intérieur. « 

Témoignage de Karine : « Dans l’apprentissage de la danse des derviches tourneurs, trouver son axe vertical autour duquel la jupe tourbillonne demande d’intégrer les règles intérieurement. C’est trouver en soi, cette colonne stable et immobile qui nous ouvre à l’équilibre dans le mouvement. Seules conditions : se libérer de ses émotions et taire son mental. Toute pensée de peur ou de jugement nous met en péril de tomber d’autant plus si l’on tourne rapidement. Le défi n’est cependant pas la vitesse, plutôt un lâcher prise total du corps, du cœur et de l’esprit comme une « offrande à son bien aimé » dirait Claire. Et au fil des tours, la rigidité de l’axe s’estompe pour laisser place à une colonne agile autour de laquelle corps, bras et tête s’expriment en toute liberté et grâce. Et le monde défile sans perturber le mouvement spiralé. 

Acquérir cette immobilité intérieure dans le mouvement passe indubitablement par le regard. C’est à ce stade que l’alliage du travail de Claire et François prend toute son ampleur. Claire apporte l’éclairage sur la danse des derviches tourneurs et les fondamentaux pour entrer corps et cœur dans cette pratique soufi.
François via la méthode Bates met en lumière le rôle des yeux. Si le regard se pose, le mental suit. Les yeux jouent un rôle fondamental dans l’équilibre interne et sur le système nerveux. Apprendre à focaliser son regard sans s’attacher à rien demande de changer une certaine forme de vision du monde : il n’est plus question en tournant de vouloir capter ou saisir le monde. Au contraire, le monde défile dans les yeux du derviche tourneur qui devient au fil des tours, totalement présent au monde. L’état d’attention ou de vigilance devient au fil de la pratique présence et plénitude.
exige cette qualité d’écoute du regard, un regard silencieux totalement réceptif. Les deux approches conjointes de Claire et Francois ont cette optique commune : apprendre à concilier nos divergences internes, divergences reflétées par notre vision œil droit, œil gauche, pour peu à peu s’unifier intérieurement et s’unir au monde qui nous entoure… une vraie joie s’installe lorsque les autres danseurs tournoient autour de soi. Chacun son rythme. Chacun son axe. Et tous la même orientation, le divin en soi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.