Témoignage sur la danse soufi

Cette mystérieuse danse…

Quand je parle de la danse soufi, on me pose bien des questions.  Alors j’ai envie de vous partager mon point de vue et mes réflexions sur la danse soufi.

Un nouvel engouement pour la danse soufi

Je constate à travers mes stages un nouvel engouement pour cette pratique.  Les participants semblent dans une véritable quête, et recherchent cette extase décrite par les soufis...

Je vois souvent à l’affiche de spectacles une photo d’un danseur à la jupe déployée, et tout de suite je lis le programme, oh déception, 3 minutes de danse tournante dans un tout autre contexte… On semble placer cette danse comme un temps fort et attractif.  Point positif, cela porte à connaître cette danse et la démocratise. Je pense que cela présente un signe d’ouverture d’une pratique restée longtemps reliée au soufisme et méconnue du grand public.

Origine de la danse soufi

La danse soufi, très ancienne est directement reliée au soufisme. Elle est pratiquée par les soufis de la lignée des Mevlévis. Les soufis ont et sont encore beaucoup montrés du doigt dans le monde musulman, ils sont en quelque sorte les gardiens de la Connaissance, et ont été souvent consultés en temps de conflits. Et cette pensée qui me parle tant : « Manipulez la vie matérielle avec vos mains sans jamais la laisser rentrer dans vos coeurs,car les mains se lavent mais pas le coeur.«  On parle encore de « la religion de l’amour ». On attribut aux soufis des pouvoirs ésotériques.

Mystérieuse danse soufi

La danse soufi dite aussi danse derviche est à mon sens porteuse d’un véritable mystère que seul l’expérimentateur peut découvrir. Il n’y a pas de mots pour décrire ce voyage intérieur. Un jour alors que j’animais un stage et dansais avec le groupe, j’ai senti tout à coup l’énergie élever mes bras et me tourner à grande vitesse, tout mon corps emporté dans  un vortex puissant. Que s’est-il passé alors, quelle force m’a traversée et a oeuvrée dans un plan qui me dépasse ? Je ne saurais vous répondre. Je sais juste que je me suis sentie au bon endroit et que tout se mettait en place ainsi au plus juste de mon évolution.Oui à mon sens, cette danse est porteuse d’un message unique à chacun.

Un état de transe

C’est une danse de transe où la conscience reste toujours là comme un témoin bienveillant. Elle mériterait d’être enseignée à nos adolescents qui recherchent dans les drogues un monde illusoire. Ici nulle substance, juste la présence constante dans le corps et l’abandon avec le mental apaisé. C’est une pratique corporelle unique qui permet la libération des tensions internes tout en procurant tant de joie. Mais avant d’arriver à cet état de félicité, le danseur semble parfois chahuté, comme dans la pénétration d’un cyclone. Et ce n’est qu’avec le lâcher prise qu’il peut pénétrer dans l’oeil du cyclone où tout est calme alors que tout tourne autour.

La quête extatique

Quand à la quête de l’extase, et bien plus vous la chercherez moins vous la trouverez. Elle arrive quand on ne l’attend plus, quand on ne cherche rien. Cette danse même si elle nécessite un ancrage important qui se travaille et se prépare, ne comporte pas de but. Elle EST. Et tant que le mental s’agitera, cela fait bien-sur partie du chemin, la quête du Soi restera silencieuse. Je dis souvent en guidant ces danses et en parlant du Bien-Aîmé : « il y a si longtemps qu’il vous attend…cela pour dire que ce temps consacré à rentrer dans cette danse au service de son Bien-aîmé est tellement précieux et attendu de notre être.

Porteuse de guérison ?

Le monde est actuellement en ébullition et j’ai vu arrivé des personnes déprimés, d’autres profondément choquées et en colère. Et en pratiquant, ils ont retrouvé leur stabilité émotionnelle dans un ancrage et un équilibre renouvelé. Ils  sont repartis avec un véritable trésor dans leur coeur et la conscience d’être complètement acteur et libre de leur vie.Je dirais encore plus précisément : « calmes et apaisés au coeur de la tempête ».

La danse soufi  semble se dévoiler maintenant au grand jour. Hasard me direz-vous, je dirais plutôt un enchaînement de signes annonciateurs. Et les signes sont là qui me portent à tourner et tourner encore, et offrir cette danse au plus grand nombre pour être au service de ce monde en transmutation.  Et si la renaissance et l’ouverture de la danse soufi étaient porteuses de guérison et annonciatrice d’un profond changement de notre monde?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.